Agriculture

A Dortmund, ce sont les vaches du coin qui font de la publicité pour l’opéra

Le concept ? Faire écouter à 180 vaches d’une étable avoisinante des morceaux de musique classique, joués par des artistes faisant partie du programme 2010/2011 de la salle de concert, et embouteiller le lait récolté lors de leur prochaine traite – car la musique classique, c’est scientifiquement prouvé, détend les vaches et les aide à produire un lait de meilleure qualité… « Chaque goutte est une véritable symphonie de saveurs » annonce avec emphase le site.

 

Les bouteilles sont ensuite mises en vente dans les épiceries biologiques des alentours – et elles ressemblent plus à un grand cru qu’à une vulgaire brique de lait : chaque bouteille est dédiée à un artiste et un morceau (celui qu’a écouté la vache), son étiquette contient des informations culturelles sur Dortmund et… sa salle de concert, bien entendu.

 

L’ambition de la salle était de faire revenir la population locale vers la musique classique. Après l’échec de plusieurs campagnes de communication traditionnelles, la salle de concert a eu cette idée originale, qui avait 3 avantages nets : elle coûtait peu, ciblait toutes les catégories d’âge (alors que les encarts publicitaires dans les pages culturelles des journaux sont très peu lus par les jeunes, par exemple), et devait avoir des retombées médiatiques importantes, justement grâce au côté totalement loufoque de cette publicité.

 

Pari réussi : l’initiative a eu droit à des entrefilets dans des journaux de toute l’Europe, les bouteilles musicales ont été écoulées en un rien de temps et la salle a connu une brusque affluence… Comme quoi les idées marketing les plus folles peuvent se révéler efficaces.

Et si vous laissiez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Pour en savoir plus sur l'utilisation de la gestion de données personnelles cliquez ici

Les données personnelles communiquées ne sont utilisées qu’aux seules fins de vous permettre de commenter nos articles, et sont strictement destinées à PagesJaunes et à ses partenaires sous réserve de votre acceptation. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée‚ vous disposez d'un droit d'accès‚ d’opposition, et de rectification des informations qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à PagesJaunes, Direction de la Marque, 204 rond-point du Pont de Sèvres 92649 Boulogne-Billancourt Cedex ou par courrier électronique à l’adresse ideeslocales@pagesjaunes.fr . Vous pourrez être amené à justifier de votre identité par voie postale, à l’adresse précitée.