Association caritative

La montée en puissance des commerces éthiques et solidaires

On assiste aujourd’hui à la montée en puissance de courants critiques de la société de consommation. Loin de simplement refuser les règles traditionnelles des commerces, les tenants d’une consommation alternative en inventent de nouvelles. Ancrage local, contact humain et solidarité à tous les niveaux sont les bases de ces nouveaux commerces, dont le succès tient à plusieurs éléments. social1Le premier intérêt des commerces éthiques et solidaires tient aux prix pratiqués. De plus en plus de commerces cherchent à réduire les intermédiaires, pour le plus grand bonheur des consommateurs en quête de meilleurs prix. The People’s Supermarket à Londres, garanti ainsi des prix bas en s’approvisionnant uniquement localement, tandis qu’un restaurant américain, le Soul Kitchen, peut proposer à ses clients de payer en fonction de leurs moyens en cultivant ses propres fruits et légumes dans un potager à l’arrière de la cuisine.

social2

 

La diminution des intermédiaires peut même aller jusqu’à la suppression totale du magasin. La ruche qui dit Oui propose ainsi de mettre directement en contact producteurs et consommateurs : celui qui veut monter sa ruche est livré directement par les producteurs locaux chez lui, et ses voisins et amis peuvent venir chercher leurs commandes à un horaire prévu en amont.

 

 

social3

Par ailleurs, la plupart des commerces éthiques et solidaires garantissent la qualité de leurs produits, écologiques et/ou biologiques. Face aux scandales sanitaires de plus en plus nombreux, c’est une offre de plus en plus prisée par les Français (ils sont d’après l’étude 2012 de l’ObSoCo 64% à demander des gammes plus larges de produits locaux, et 50% des assortiments plus larges de produits bio). On comprend le succès de marques comme Le Petit Producteur, qui favorise le retour du local en grande surface.

 

social4

C’est également le choix qu’à fait Kbane, la première enseigne de bricolage française à se spécialiser dans les matériaux écologiques. Ce magasin de Villeneuve d’Ascq est ainsi devenu leader sur un marché de niche, avec une offre très différenciée des concurrents qui se soucient peu de la dimension écologique des travaux de leurs clients.

 

social5

 

Enfin, dimension non-négligeable dans nos sociétés où les individus se sentent de plus en plus isolés, les commerces éthiques et solidaires proposent une consommation humanisée. Sur les foulards Soieries du Mékong, le consommateur peut par exemple découvrir le tisserand qui l’a fabriqué, et ainsi être rassuré sur la manière dont les ouvriers qui ont fabriqué son produit sont traités. Un élément de différenciation avec des marques plus connues mais dont les consommateurs boycottent parfois les méthodes de production discutables.

social6Les commerces éthiques et solidaires cherchent non seulement à faire du producteur une personne incarnée pour le consommateur, mais également à favoriser l’entraide entre consommateurs. Une boulangerie parisienne de pains bio, Farinez-vous, emploie ainsi des personnes en réinsertion professionnelle. Ouverte en 2009, elle a rapidement été un grand succès, avec un chiffre d’affaires de 370 000 € en 2013. A Edimbourg, le restaurant Social Bite met quant à lui ses profits au service de l’agriculture locale et des associations.

Le petit commerce se fait ainsi vecteur de lien social, pour le plus grand bénéfice, économique et humain, des communautés locales !

Et si vous laissiez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Pour en savoir plus sur l'utilisation de la gestion de données personnelles cliquez ici

Les données personnelles communiquées ne sont utilisées qu’aux seules fins de vous permettre de commenter nos articles, et sont strictement destinées à PagesJaunes et à ses partenaires sous réserve de votre acceptation. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée‚ vous disposez d'un droit d'accès‚ d’opposition, et de rectification des informations qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à PagesJaunes, Direction de la Marque, 204 rond-point du Pont de Sèvres 92649 Boulogne-Billancourt Cedex ou par courrier électronique à l’adresse ideeslocales@pagesjaunes.fr . Vous pourrez être amené à justifier de votre identité par voie postale, à l’adresse précitée.