Aménagement boutique

Les bornes de rechargement pour portables, un service à offrir ou à vendre

Les premiers à avoir mis ce système en place sont les aéroports : les voyageurs avaient tendance à optimiser leur temps d’attente en passant des coups de fil… jusqu’à épuisement de leur batterie. L’aéroport El Dorado de Bogota a par exemple installé ces bornes de rechargement dans chacune des salles d’attente – avec des boucles publicitaires de 15 mn, temps conseillé pour un rechargement express… Le client, qui reste à côté de la borne pour éviter de se faire voler son téléphone, était en effet une cible toute trouvée pour les experts du wait marketing.

 

En France, ce n’est qu’en 2009 que les aéroports parisiens ont adopté ce dispositif, offert gratuitement aux passagers. Les bornes, conçues pour être chargeurs universels, peuvent recharger un téléphone aussi bien qu’un mp3 ou qu’une console.

 

Mais les commerces s’y mettent aussi, et certains ont mis en place des systèmes encore plus sophistiqués. Dans ce restaurant turc, c’est une banque (dont l’adresse mail est bien visible sur la borne) qui a sponsorisé l’installation de ces coffres-forts d’un nouveau genre. Chacune des cases correspond à un type de chargeur (ci-dessous, pour iPhone). Les clients n’ont qu’à demander un mot de passe au personnel pour ouvrir la cabine correspondant à leur marque de portable, à brancher leur appareil sur le chargeur adapté, et à refermer à clé le casier. Leur téléphone se rechargera alors en toute sécurité pendant le dîner.

 

Très répandues dans les pays anglo-saxons mais encore peu en France, les bornes de rechargement semblent pourtant promises à un bel avenir, vu la place qu’a pris le téléphone portable dans notre vie quotidienne. Mais, si les grandes compagnies de transport prennent en charge le coût d’un tel service, la majorité des commerces indépendants choisissent d’installer des bornes payantes, type ChargeBattery, dont l’utilisateur paye entre 50 centimes et 1€ pour un quart d’heure de rechargement. Un service qui suppose qu’ils restent au moins 15 minutes dans la boutique – et qui se répandra donc plus facilement dans les restaurants que dans les boutiques de vêtements, par exemple…

Et si vous laissiez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Pour en savoir plus sur l'utilisation de la gestion de données personnelles cliquez ici

Les données personnelles communiquées ne sont utilisées qu’aux seules fins de vous permettre de commenter nos articles, et sont strictement destinées à PagesJaunes et à ses partenaires sous réserve de votre acceptation. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée‚ vous disposez d'un droit d'accès‚ d’opposition, et de rectification des informations qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à PagesJaunes, Direction de la Marque, 204 rond-point du Pont de Sèvres 92649 Boulogne-Billancourt Cedex ou par courrier électronique à l’adresse ideeslocales@pagesjaunes.fr . Vous pourrez être amené à justifier de votre identité par voie postale, à l’adresse précitée.