Offre promotionnelle

Les happy hours pour tous types de commerces

Qu’est-qu’un “happy hour”?

Le principe de l’happy hour est simple : durant une ou deux heures dans la journée, le prix des produits subit une réduction substantielle (les boissons sont généralement à moitié prix dans les bars), avec deux conséquences principales :

D’une part, les clients sont incités à consommer plus, à se « faire plaisir », puisque la réduction leur donne l’impression qu’acheter à ce moment-là est une bonne affaire. Une étude menée par des chercheurs allemands en 1978 a montré que dans les bars, les clients consomment significativement plus d’alcool lors des happy hours, qu’ils soient des buveurs réguliers ou occasionnels. Une autre étude, datant de 2003, montre que les clients modifient leur consommation habituelle si seuls certains types d’alcool sont à prix réduits (augmentation des ventes de 29% pour les alcools à prix réduits). Bénéficier d’une réduction est donc un signal qui influence très fortement la consommation.

D’autre part, les clients ont tendance à adapter le moment de leur consommation à ces happy hours. Les bars ont, à l’origine, introduit de telles mesures pour réguler le flux de clients, et remplir la salle souvent désertée entre 18h et 21h. De la sorte, les clients viennent durant les happy hours, stratégiquement placées durant les heures traditionnellement creuses, et désengorgent le commerce aux heures pleines.

Incidence sur le chiffre d’affaire

Un chiffre d’affaires qui augmente et une meilleure gestion des flux de clients : ces deux atouts majeurs de l’happy hour commencent à être enviés par d’autres types de commerce, qui n’hésitent pas à mettre en place des mesures similaires. Les restaurants et autres commerces alimentaires, où l’effet heures creuses est particulièrement marqué, ont été les premiers : dans les Pizza Hut anglais, un menu complet ne coûte que £5 entre 15h et 18h.

Starbucks a aussi son happy hour, entre 15h et 17h, où les clients peuvent avoir leur Frappucino à moitié prix.

Mais d’autres secteurs très différents commencent à s’y intéresser, avec succès. La marque de chaussures Carel a ainsi instauré le « Tea Time », de 15h à 17h, durant lequel les clientes bénéficient de 10% de réduction sur tous les modèles. Marionnaud a lancé une initiative similaire.

Des happy hours pour tous type de commerce

Dans un tout autre domaine, des sites d’hébergement de fichiers ont introduit des « happy hours » durant lesquelles les services habituellement réservés aux clients Premium deviennent gratuits. L’opérateur téléphonique Digicel propose, de 13h à 16h, des appels gratuits à tous ses clients.

Enfin, même de petits commerces locaux ont décliné le concept, comme cette laverie berlinoise qui tente de désengorger ses machines le week-end avec des promotions les jours de semaine ou aux plages horaires les moins fréquentées (avant 10h ou après 21h) ou encore un coiffeur qui propose des réductions pendant les heures de moins affluence. Bref, des commerces très différents se servent des happy hours pour attirer de nouveaux clients… et les faire repartir heureux, persuadés d’avoir fait des affaires avec ces réductions inespérées !

Et si vous laissiez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Pour en savoir plus sur l'utilisation de la gestion de données personnelles cliquez ici

Les données personnelles communiquées ne sont utilisées qu’aux seules fins de vous permettre de commenter nos articles, et sont strictement destinées à PagesJaunes et à ses partenaires sous réserve de votre acceptation. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée‚ vous disposez d'un droit d'accès‚ d’opposition, et de rectification des informations qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à PagesJaunes, Direction de la Marque, 204 rond-point du Pont de Sèvres 92649 Boulogne-Billancourt Cedex ou par courrier électronique à l’adresse ideeslocales@pagesjaunes.fr . Vous pourrez être amené à justifier de votre identité par voie postale, à l’adresse précitée.