Hôtellerie

A Paris, L’hôtel des 7 péchés capitaux par Chantal Thomass

Chantal Thomass met sa créativité chic et sulfureuse au service de la décoration d’un hôtel du quinzième arrondissement parisien.

Chantal 1

En 2012, la Compagnie hôtelière de Bagatelle a fait appel à l’architecte Vincent Bastie, spécialisé dans les Hôtels-Boutiques, et à Chantal Thomass pour concevoir l’univers unique de l’Hôtel Vice Versa, à Paris. Pour décorer ces 7 étages, la thématique des 7 péchés capitaux s’est immédiatement imposée à la créatrice de lingerie.

 

Echapper à la standardisation

Le lobby prend à contrepied les codes de l’hôtellerie classique : les clients sont accueillis dans un véritable salon, d’un blanc immaculé, par un personnel lui aussi vêtu de blanc. Ils sont invités à se servir eux-mêmes un verre au sein d’un « honesty bar »

Cet espace se décline autour du thème du paradis : ailes d’anges accrochées au mur, appliques en forme de nuages, grand fauteuil blanc capitonné…

Chantal 2

Pour accéder aux autres chambres, l’ambiance change du tout au tout, que ce soit dans l’ascenseur drapé de noir ou dans les escaliers plongés dans la pénombre, avec, inscrit sur chaque marche, le nom du péché vers lequel elle mène.

Les clients découvrent leurs chambres rideaux tirés, et lumières tamisées, afin de magnifier la décoration imaginée par Chantal Thomass.

 

Sept étages, sept univers

Au rez-de-chaussée, la salle de petit-déjeuner est décorée sur le thème de la gourmandise : couleurs acidulées, canapés-cupcakes, pieds de tables comme des sucettes torsadées, et abat-jours en forme de tasse ou de théière.

Chantal 3

La chambre « gourmandise » attenante propose un lit rond représentant une assiette, des couverts représentés sur la moquette de chaque côté, des coussins en forme de macarons et un papier peint à motif d’assiettes à dessert. Un décor féérique, un peu enfantin, qui montre bien que pour la créatrice « un péché sucré n’est pas vraiment un péché ».

Chantal 4

Chaque étage recèle de découvertes : dans les chambres « avarice », une ambiance austère avec du parquet sombre et des meubles chinés, mais aussi des détails humoristiques comme un miroir en forme de « dollar » ou un dos de chaise à la manière d’un trou de serrure.

Chantal 5

A l’étage « colère », Chantal Thomass a voulu « réveiller la tigresse » avec une ambiance rock’n’roll, rouge et noire, des tableaux taggués aux murs.

Chantal 6

C’est évidemment sur le thème de la « luxure » que la créatrice a pu développer tous les codes de sa marque : tons roses et noirs, silhouettes dessinées aux murs, motifs de dentelle ou de laçages, lavabos et tables de nuit en forme de cœur, miroirs au plafond…

Chantal 7

 

Le diable est dans les détails

D’un étage à l’autre, chaque interrupteur, chaque luminaire est différent, chaque pièce de mobilier a été réalisée sur mesure. Cette attention au détail, caractéristique de Chantal Thomass, permet de créer un fil rouge entre les chambres à la thématique très proche de l’univers de la créatrice (luxure, gourmandise) et celles qui en sont plus éloignées (avarice, orgueil).

L’expérience du client dans l’hôtel se rapproche de celle d’un visiteur de musée, car il ressent immanquablement l’envie de découvrir les moindres recoins de sa chambre, et de visiter les autres étages de l’hôtel.

La décoration de l’hôtel Vice-Versa constitue donc un excellent « terrain de jeu » pour faire découvrir la créativité et la sophistication de la marque de lingerie.

 

Informations pratiques : 

213 Rue de la Croix Nivert
75015 Paris

Site internet
+ d’infos

Et si vous laissiez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Pour en savoir plus sur l'utilisation de la gestion de données personnelles cliquez ici

Les données personnelles communiquées ne sont utilisées qu’aux seules fins de vous permettre de commenter nos articles, et sont strictement destinées à PagesJaunes et à ses partenaires sous réserve de votre acceptation. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée‚ vous disposez d'un droit d'accès‚ d’opposition, et de rectification des informations qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à PagesJaunes, Direction de la Marque, 204 rond-point du Pont de Sèvres 92649 Boulogne-Billancourt Cedex ou par courrier électronique à l’adresse ideeslocales@pagesjaunes.fr . Vous pourrez être amené à justifier de votre identité par voie postale, à l’adresse précitée.