Arts de la table

SushiShop met l’esthétisme au service du sushi

Les CSP+ de 25 à 45 ans sont le cœur de cible de SushiShop, et l’enseigne regorge d’idées pour les attirer. L’innovation commence sur la carte : les photos des produits ne ressemblent en rien à celles des enseignes traditionnelles, elles sont très travaillées, presque artistiques. Chaque produit est mis en scène comme s’il s’agissait d’un mets précieux. Et c’est un peu le cas : en plus des sushis, makis et sashimis « traditionnels », qui se sont banalisés avec la multiplication des restaurants japonais, SushiShop propose des collections provisoires de pièces originales, dont une, à base de fruits, signée Christophe Lignac ou encore avec du caviar, du foie gras et pain d’épices…

Mais la recherche d’esthétisme ne s’arrête pas là : des baguettes en argent et ébène signées Christofle sont disponibles dans les boutiques (59€), histoire de déguster ses sushis comme dans un grand restaurant…

Le raffinement s’étend jusqu’aux commandes à domicile, qui représentent 40% du chiffre d’affaires. La Blackbox était conçue pour « fêter les occasions spéciales avec des sushis d’exception » ; une version encore plus prestigieuse lui succède, la Redbox, élaborée en partenariat avec Kenzo Takada. Dans la boîte rouge et rose ornée d’une fleur de cerisier, qui reprend les codes esthétiques du couturier japonais, 36 sushis aux saveurs d’exception : homard, foie gras, langoustine… qui sont aussi bons que beaux. Et pour ceux qui culpabiliseraient de ce plaisir un peu coûteux (50€), SushiShop assure qu’il s’agit d’une bonne action, puisque 2€ seront reversés à la Croix-Rouge japonaise.

Le site Internet de l’enseigne est lui aussi à la hauteur de l’image de marque : fond noir, mise en scène des produits SushiShop avec des clichés très esthétiques – bref, sobriété, poésie et qualité. « Nous avons choisi des visuels qui mettent en scène les sushis en reprenant des modèles d’animaux: un cheval, un crabe et un papillon, sous la forme d’un montage virtuel. Le pouvoir évocateur de la cuisine japonaise est infini, teinté de poésie, de raffinement, tout un rituel lié à la dégustation de pièces créatives », explique sur e-marketing Jacques Bouey, responsable de l’agence de communication Les Gens de l’Atelier.

Le Japon dans ce qu’il a de meilleur, revisité grâce à des partenariats originaux et prestigieux qui font le régal des yeux autant que celui des papilles : voilà ce qu’offre Sushi Shop à ses clients… qui en ressortent comblés, vu la remarquable progression du chiffre d’affaires de l’enseigne !

Pour en savoir plus avec Influencia et avec l’Expansion.

Et si vous laissiez un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Pour en savoir plus sur l'utilisation de la gestion de données personnelles cliquez ici

Les données personnelles communiquées ne sont utilisées qu’aux seules fins de vous permettre de commenter nos articles, et sont strictement destinées à PagesJaunes et à ses partenaires sous réserve de votre acceptation. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée‚ vous disposez d'un droit d'accès‚ d’opposition, et de rectification des informations qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à PagesJaunes, Direction de la Marque, 204 rond-point du Pont de Sèvres 92649 Boulogne-Billancourt Cedex ou par courrier électronique à l’adresse ideeslocales@pagesjaunes.fr . Vous pourrez être amené à justifier de votre identité par voie postale, à l’adresse précitée.